Jean-Théodore Besserer et le nom « Orléans »

Jean-Théodore Besserer, premier maître de poste d’Orléans en 1860, aurait nommé la localité en l’honneur de son lieu de naissance, l’Île d’Orléans, près de Québec. De village rural francophone que c’était jusqu’en 1970, Orléans est aujourd’hui une communauté de 125 000 citadins dont environ 50 % sont bilingues.

Depuis 1994, son nom officiel, décrété par la Commission de toponymie de l’Ontario, comporte l’accent aigu en tout temps, ce qui est largement respecté par tous les journaux de la région. Grâce aux efforts de sensibilisation de la SFOPHO, le taux de respect de cette règle par les commerces à Orléans est passé de 21 à 53 % entre 2012 et 2015! Pourquoi l’accent : il fait partie de l’ADN culturel d’Orléans.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous.

Accent sur Orléans

Chronique publiée le 18 avril 2016. Cliquez ici pour aller à la publication Facebook.

Catégories : Lundis rétro | Laisser un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :