Lancement de L’Orléanais

Entrevue avec Louis V. Patry chez Rogers
Entrevue avec Louis V. Patry chez UNIQUE FM

Article dans le journal Le Droit

Plusieurs personnalités étaient présentes lors du lancement de la première édition du journal L’Orléanais le 19 janvier 2017.

lorleanaisLouis V. Patry, Président du Comité éditorial et Fred Sherwin, propriétaire
L'Orléanais-modPlusieurs membres du Comité éditorial de L’Orléanais

lorleanais4Présentation d’un certificat par la Ville d’Ottawa

lorleanais2Une partie de ceux et celles qui assistaient au lancement de L’Orléanais

Catégories : Uncategorized | 2 commentaires

Navigation des articles

2 avis sur « Lancement de L’Orléanais »

  1. Jacques Dufault

    Le 2 février 2016

    Monsieur Louis V. Patry,
    Président du Comité éditorial
    L’Orléanais

    Cher Monsieur Patry,

    L’Express est mort. Vive l’Orléanais!

    Sincères félicitations à Fred Sherwin, un francophilequi nous a compris. Un anglophone courageux, généreux, qui ne cesse de travailler pour le bien de sa communauté et daltonien en ce qui concerne nos deux langues/cultures fondatrices. La soudure, quoi, tendre la main au-dessus du gouffre qui nous sépare depuis trop longtemps. Bon succès, Monsieur Sherwin, et, si je peux me permettre, dans votre langue mère : « Long life and much success. »
    J’ai lu attentivement chaque page de ce nouveau journal et y ai trouvé :

    1) Gerry Poulin. J’ai l’honneur, le privilège, de connaître Gérald depuis près de vingt ans. Pionnier, fondateur, administrateur, ordre de la Pléiade, chroniqueur, il a touché à tout ce qui est communautaire, bref, le rayonnement de notre « village », son implication dans la fondation du centre Bob McQuarrie, Retraite en Action, Rendez-vous des aînés francophones d’Ottawa et tant d’autres. On a nommé un parc en son honneur. Pas surprenant. Bonne continuation, Gérald.

    2) On peut aussi lire cet article sur la campagne de levée de fonds de l’Église St. Joseph d’Orléans, ce phare symbole incontestable d’Orléans depuis 1922. Pas le plus fidèle des paroissiens suis-je, même si mon frère André y était diacre. Pourtant, cette Église, je la connais si bien, surtout du temps où mes parents se sont installés rue Notre-Dame en 1960. Cette Église est un monument à nos Catholiques du 19eme siècle et, plus tard, un bastion de notre chère francophonie. Pourvu que la collecte de fonds s’avère un succès afin que puisse se poursuivre le rayonnement de notre patrimoine pour les années à venir.

    3) Bravo à Jean-Marc Pacelli pour sa rubrique sur André Lacroix. Quel phénomène ce Lacroix. Lutter en affaires face aux grandes chaînes du monde des sports, c’est quelque chose en soi, mais y réussir, connaître le succès malgré un financement difficile à obtenir, un cancer et un AVC de surcroît à surmonter, chapeau !

    4) Votre éditorial, Monsieur Patry atteint la cible en plein cœur. J’ai surtout aimé, nostalgique que je suis, les références à l’Île d’Orléans que mon é^pise et moi adorons, Orléans de mes ancêtres (France), et la Nouvelle-Orléans qui lentement retrouve ses racines acadiennes. Bravo aussi, Monsieur Patry, pour la Pléiade que vous méritez amplement.

    5) Cette leçon d’histoire sur les Duford est fascinante. Ce nom me rappellera dorénavant le pourquoi de cette appellation donnée à cette rue chaque fois que je m’y arrêterai aux feux rouges. Si bien rédigée, cette chronique, vivante, colorés, enivrante. Des fleurs au SFOPHO et les auteures/auteurs qui l’ont rédigée.

    6) Denis Gagnon m’a fait revivre ce qu’était notre Orléans à partir de 1971, un Orléans rural et peu peuplé, un Orléans que nos ancêtres ne reconnaîtraient pas et qui a changé (évolué ? oui et non). Nostalgie, tu nous accroches.

    7) Y’a trop de gens comme moi qui parlent et parlent mais qui ne s’impliquent pratiquement jamais dans leur communauté. Dieu merci pour les Sherwin, Poulin, Lacroix, les fondateurs de MIFO et, bien sûr, Marcel Gibeault. Non satisfait d’un travail difficile spécialisé à la Fonction publique, il s’engage dans la communauté francophone. On souligne notamment son implication au sein de la RAFO, la Chambre de Commerce d’ Orléans, construction du complexe récréatif d’Orléans, membre du conseil de la Caisse Populaire, et j’en passe. Bravo pour votre prochaine investiture dans la Pléiade, Monsieur Gibeault.

    8) J’ai bien apprécié l’article de Diego Elizondo. Il trace fidèlement et avec habilité l’histoire, l’évolution de « notre » Orléans. Et nous démontre clairement l’essentiel du MIFO dans note survie.
    9) Finalement, que dire de nos écoles francophones en première place dans le rapport Fraser ? Bravo aux enseignantes/enseignants, directrices/directeurs, personnel administratif, les élèves et membres actifs de notre communauté que j’ai déjà nommés.

    Que ce nouveau journal connaisse le succès qu’il mérite, et, encore une fois, chapeau levé très haut à celles et ceux qui s’y dévouent

    Amicalement,
    Jacques Dufault
    1557 Chemin Boyer
    Orléans, ON. K1C 1P9
    613 834 8059

    • sfophowm

      Bonjour Monsieur Dufault,
      Un grand merci pour votre long commentaire qui est très intéressant. Comme je suis le Webmestre de ce site, je reçois les commentaires que je m’empresse de transmettre à qui de droit.
      C’est tellement positif pour notre société francophone d’Orléans qui ne cesse de faire de « grands-petits-pas » chaque jour.
      Merci encore
      Denis Gagnon Webmestre
      613-824-1144

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :